Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted by on Avr 27, 2017 in Divers |

EPS placée en liquidation judiciaire

EPS placée en liquidation judiciaire

« Liquidation judiciaire. Fermeture définitive », voici la pancarte qu’on voit claire sur la porte du magasin Electro pro services (EPS), spécialisée dans la vente de l’électroménager. Un coup dur pour l’entreprise qui vivait dans une crise depuis un moment. De son côté, le tribunal de commerce a prononcé la liquidation pour protéger les propriétaires de ce magasin familial.

Il est a noté que la liquidation judiciaire, comme la présenté Philippe Jeannerot, est une décision prise par le tribunal après consultation des rapports de l’administrateur judiciaire, désigné pour aider l’entreprise en faillite, et la constatation de l’impossibilité de la poursuite de son activité et le règlement des dettes à sa charge. L’administrateur Philippe Jeannerot explique également que cette procédure met fin à la vie de l’entreprise et garantit l’apurement du passif à la limite de ce que va rapporter la cession de l’actif.

La liquidation imminente d’EPS

Tout allait bien pour l’entreprise jeumontoise qui fonctionnait bien avant que les commandes ont baissé, le chiffre d’affaires a baissé et les créances des fournisseurs deviennent de plus en plus grosses. « Depuis deux ans, la situation de notre entreprise ne nous permettait plus de prendre un salaire. Nous avons dû vivre en vendant petit à petit nos biens propres », explique Stéphane Hannecart, le patron de l’enseigne.

En vérité, EPS avait entamé son expérience il y a six ans avec un bon carnet d’adresses et une clientèle bien solide dont des associations locales qui avaient de la confiance en la marque de leur ville. Ces associations continent même d’aider l’entreprise dans ces temps difficiles. Ayant espéré un redressement judiciaire, les patrons du magasin doivent faire avec une décision de liquidation des activités.

« Nous avons donc espéré une procédure de redressement judiciaire mais le juge a préféré une liquidation judiciaire pour, selon ses termes, protéger notre famille. Car nous avions souscrit des prêts personnels pour tenter de renflouer l’entreprise », témoigne le patron. En effet, les dirigeants ont été conscients des difficultés financières notamment dans cette période électorale où la vente de l’électroménager baisse, mais ils avaient espéré un sort mieux que de voir leur entreprise se fermer.

Ce qui ne tue pas, rend plus fort

Malgré le coup dur, les propriétés d’EPS à savoir époux Hannecart sont déterminés à rebondir. Ils affirment déjà qu’ils sont reconnaissants à toutes les parties qui ont participé à la vie de l’entreprise. Ils ont également confirmé qu’ils n’en voulaient à personne et qu’ils comptent bien rebondir après le solde de leurs dettes. « Je suis Jeumontois de naissance et je crois au commerce dans ma ville », affirme Stéphane Hannecart.